logo
Main Page Sitemap

Combien gagne un athlète professionnel


Ce message apparaît une fois par mois pour toute personne n'étant pas Premium.
Nous souhaitons juste vous rappeler l'existence.
Pas de quoi échauder ses frères de crampons, «qui ne connaissent pas le professionnalisme déconnecté des réalités explique Miguel Fernandez, agent de joueurs».
Ses 30 ans bien entamés, Bruno Martini a dû changer deux fois de club avant de trouver à Nîmes un cadre aménagé lui permettant de passer son diplôme de manager de club.Nombreuses sont les embûches à une deuxième vie professionnelle réussie.D'autant que leur visibilité médiatique moins forte ne favorise pas les sponsors et les contrats publicitaires très généreux.Responsabilité sociétale des clubs, les sports moins médiatisés comme le handball et le volleyball sont de leur côté plus favorables à une reconversion réussie.Renault, partenaire officiel du XV cadeau enfant 11 ans de France, vient de lancer avec Provale (syndicat des joueurs professionnels de rugby un programme proposant un parcours professionnel à d'anciens joueurs professionnels.Une femme dans un sport individuel, à l'économie bien moins développée que celle du foot ou du rugby serait plus consciente du moindre potentiel financier de sa carrière.A lire aussi : » Les dix plus gros salaires de ligue 1 en » Florian Maurice: une reconversion réussie » Combien gagne un champion après sa carrière?Pourtant, penser à sa reconversion ne fait toujours pas partie de la démarche naturelle d'un footballeur professionnel, à l'inverse d'autres sports où la mentalité est différente».Globalement, des lignes de fracture influent sur la précocité et la qualité de la préparation d'une après-carrière.
Insouciance, carrière fantasmée, ivresse du sport business.
Il me le dit lui même, il préfère largement ça que d'aller trimer tous les jours à 7h du mat' sur les chantiers.
«En France, seuls 150 footballeurs sur les quelque 2000 professionnels en activité n'ont pas à se préoccuper financièrement d'un second projet de vie, prévient Sébastien Pampanay.
Mais les exceptions existent, comme le médiatique Mickaël Landreau, footballeur et actuel gardien de but du club lillois du losc, aujourd'hui en cours de formation (master de management).«Il n'y a pas un sport, mais des sports, avec des réalités différentes, avertit Thierry Maudet de l'Insep.Toutefois, malgré la bonne volonté, la formation reste une question de priorités, voire de sacrifices.Cliquez sur le bouton ci-dessous pour découvrir les bonus et tarifs, judgeHype Premium!En plus de naviguer sans publicités, vous bénéficierez de nombreux avantages.Alors qu'il tente une carrière de comédien, l'ancien joueur du Stade Français est toujours au RSA.Moins concernés par des revenus précoces et faramineux, les jeunes sportifs gardent «la tête sur les épaules».Au final, la question de l'encadrement et de la formation du sportif selon sa discipline restent déterminants.«Même dans les sports individuels moins connus, comme le ping-pong, un jeune pongiste de 16 ans gagne dans les bons clubs de 3500 à 4000 euros nets par mois.

De ce point de vue, le cadre familial et la maturité du sportif font souvent la différence.
renchérit Thierry Maudet, directeur général de l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance (insep qui forme et prépare des sportifs individuels de haut niveau.


Sitemap